72 Fi - Fonds famille Ernst.

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

72 Fi 1-171

Date

Entre le 15 avril 1899 et le 22 octobre 1925

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Département du Territoire de Belfort, Archives départementales.

Description physique

Documents figurés.

Origine

Madame Martine Landri.

Biographie ou Histoire

La famille ERNST

«Louis» Victor ERNST est né à Feldkirch (Haut-Rhin) en 1849. Il entre à l'Ecole Normale à Colmar et obtient le brevet élémentaire lui permettant d'exercer la profession d'instituteur. A partir de 1869, il est recruté sur le poste d'instituteur de la commune de Spechbach-le-Haut (Haut-Rhin), dans une Alsace encore française.

A la suite de la Guerre de 1870-1871 l'Alsace et la Moselle sont annexées au Reich allemand. Le Traité de Francfort du 10 mai1871 et la Convention additionnelle du 11 décembre1871, donne alors la faculté aux Français nés dans ces territoires annexés d'opter pour la nationalité française à condition d'être domicilié ou de se domicilier en France non annexée avant le 1er octobre 1872. Louis opte alors pour la nationalité française et demande à la suite un poste d'instituteur dans la partie de l'ancien département du Haut-Rhin resté français appelé territoire de Belfort.

Nommé instituteur à Auxelles-Bas en 1872, il a l'obligation d'exercer également les fonctions de sonneur de cloche, de sacristain et de chantre. Compte tenu de la fragilité de son état de santé, ce poste est jugé pénible par l'inspecteur d'Académie. Le 5 octobre 1873 il est installé à l'école communale de Meroux et quitte définitivement l'école et le village d'Auxelles-Bas. En 1876 il prend ses fonctions à l'école communale de Valdoie puis en 1887, à sa demande, il rejoint l'école communale de Chèvremont où il demande également à pouvoir exercer les fonctions de secrétaire de mairie le 18 mars 1892.

Le 28 mai 1878, Louis épouse à Valdoie Thérèse Marie Adélaïde EGENSCHWILLER dite «Adèle», née en 1856 à Ligsdorf (Haut-Rhin). Louis est en retraite entre 1892 et 1900, il décède à la veille du jour de Noël 1900. Peu de temps avant 1898, Adèle prend le restaurant «Café Central» à Valdoie. Elle le garde jusque dans les années 1902/1903. Elle décède en 1930.

De cette union va naitre trois filles dont:

- «Marie» Thérèse née en 1880, sans profession. Elle épouse en 1903 Etienne PINAUD, sergent-major au 35e Régiment d'Infanterie stationné à Belfort. Charentais d'origine, il est né à Bignay. Etienne quittera l'armée pour rejoindre le ministère des Finances. En 1912, le couple est installé à la Perception de Saint-James dans le département de la Manche, en 1925 à celle de Chaucenne dans le Doubs. Leur fils Raymond, inspecteur général au ministère des Affaires Sociales, déclare son décès en 1970.

- «Anna» Marguerite Clémentine né en 1884, sans profession. Elle épouse en 1902 Raymond VIDBERG, employé de la Compagnie des Chemins de fer de l'Est (né à Plancher-les-Mine, Haute-Saône). Le couple est domicilié dans le XVIIIe arrondissement de Paris, 8 rue Laghouat et y réside jusqu'en 1905. A partir de cette date ils partent s'installer à Plancher-les-Mines.

Histoire de la conservation

Cette correspondance a été retrouvée dans une armoire ancienne achetée à l'occasion d'une vente de mobilier dans le Périgord par une famille résidant dans le département de la Dordogne. A la faveur d'un évènement famillial, cette dernière a retouvé ces cartes postales et a décidé, en 2015, d'en faire don aux Archives Départementales du Territoire-de-Belfort par le biais de monsieur Revieriego, agent des Archives Départementales de la Dordogne.

 

 

 

Modalités d'entrées

Entrée par voie extraordinaire (don manuel) le 8 juillet 2015, enregistrée sous le n°228.

Présentation du contenu

La correspondance, peu éloquente, témoigne des relations familiales et amicales de deux sœurs de la famille ERNST.

Les illustrations des cartes postales présentent des clichés de différents lieux en France: région de Belfort, Alsace et Franche-Comté, Corse, Ile-de-France, Provence, etc.

Les reproductions numériques recto et verso, accessibles depuis cet inventaire, permettent d'étudier cette collection avec précision.

Conditions d'accès

Lorsque pour des raisons de préservation des documents, de recherche et/ou de valorisation, les documents ont fait l'objet d'une reproduction numérique, la consultation des images numériques est prioritaire sur l'accès aux documents originaux.

Les documents originaux sont conditionnés sous capsule de conservation en polyester et ne doivent pas en être extraits durant une consultation.

Communicable (Les cartes postales conservées dans ce fonds ont fait l'objet d'une numérisation qui doit d'être privilégiée.)

Conditions d'utilisation

Reproduction et représentation
Le Département du Territoire de Belfort et sa direction des Archives départementales ne sont pas titulaires des droits de propriété intellectuelle et industrielle des documents contenus dans cette collection.
Pour ces documents, la reproduction et la représentation doivent particulièrement s'apprécier selon les conditions fixées par le Code de la propriété intellectuelle (droit moral et droits patrimoniaux), les droits voisins, le droit à l'image.

ATTENTION
Toute reproduction et représentation faite au mépris de la loi, sans autorisation de l'auteur ou de ses ayants droit, conduit au délit de contrefaçon, laquelle est civilement et pénalement répréhensible. Bien que certains ayants droits ne puissent être identifiés facilement, les textes règlementant la propriété intellectuelle et industrielle restent applicables et entravent la reproduction et la représentation de ces dernières jusqu'à l'identification des auteurs et de leurs droits.
Remarques
- Le Département du Territoire de Belfort a établit la licence ETALAB 2.0 qui autorise la réutilisation (ou représentation) libre et gratuite des informations publiques, cette mesure ne s'applique qu'aux documents administratifs produits dans le cadre d'une mission de service public.
- Pour les documents dont les droits ne relèvent pas encore du Domaine public, la direction des Archives départementales bénéficie d'une exception de faveur introduite par le Code de la propriété intellectuelle (art. L.122-5-8) lui permettant « la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou d'études privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial »..

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les documents originaux sont conditionnés sous pochette de conservation en polyester et ne doivent pas en être extraits durant la consultation.

Documents en relation

Archives départementales du Territoire-de-Belfort

- Etat civil de la commune de Valdoie : 1 E 99 NDM 4, 6-7, 12, 19

- Recensement, communes de Chèvremont et de Valdoie : 6 M 149/12; 224/14-15

- Enseignement, dossiers d'instituteurs: 1T 62.

- Annuaire du territoire de Belfort, Haut-Rhin et annuaire du Haut-Rhin et des arrondissements de Lure et de Montbéliard, 1898-1902: P 275.

Mots clés collectivités

Mots clés typologiques

Bastia (Corse), vue générale.

Cote/Cotes extrêmes

72 Fi 29

Date

mardi 26 juin 1900

Dimensions

14 x 9 cm.

Autres données descriptives

Mention d'édition : Vincentelli Bazar, Bastia 988.