Presse - La Frontière

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

4 J 3a ; Pr 8a ; 5 J jx 3a

Date

Entre le 18 mai 1882 et le 1er mai 1942

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales du Territoire de Belfort - Production

Dimensions

47,7 x 65 cm ou 47,6 x 32,8 cm

Origine

Fonds de la société d'imprimerie La Frontière.

Biographie ou Histoire

La « Société anonyme à capital variable du Journal La Frontière, journal républicain du Territoire de Belfort » (6 U 190 et 66 J 7) est fondée par acte privé, daté du 25 avril 1882, modifié le 27 août 1891 puis le 4 mars 1901.

Sa création fait suite à la victoire du républicain, le Docteur Louis Fréry (1846-1891) aux élections législatives du 21 août 1881. Celui-ci souhaite se doter d'un organe d'expression, comme en avaient déjà d'autres tendances politiques « qui serait le champion des intérêts de la démocratie belfortaine » (La Frontière, éditorial du 18 mai 1882).

Il impulse donc la création du journal dont les membres fondateurs sont : Charles Keller, ingénieur civil ; Nicolas Simon, pharmacien et maire de la ville de Belfort ; Jean Lauxerrois, négociant ; Emile Schmitt, brasseur ; Joseph Joachim, négociant ; Abel Cusin, négociant et Hippolyte Lefranc, négociant.

Avec ses dix actions, il en est l'un des principaux actionnaires, même si le plus important d'entre eux est M. Rapinez un imprimeur de Montbéliard qui possède vingt-trois actions.

Ce journal républicain est l'organe d'expression du parti radical socialiste du Territoire de Belfort. Son destin se confond avec celui du parti. La Frontière est le creuset où s'élabore la politique radicale. 

Presse d'opinion, elle est l'adversaire traditionnel d'un autre journal local important L'Alsace. D'ailleurs certains articles se répondent d'un titre à l'autre.

L'éditorial du 18 mai 1882 explique comment son titre a été choisi : ce « n'est pas banalement et simplement une expression géographique ; ce mot veut dire encore que nous serons les amis unis de cœur et d'intérêts avec nos bons voisins de l'Alsace et de la Suisse. » (La Frontière, éditorial du 18 mai 1882).

Il faut noter que le titre du journal est identique au nom de la société d'imprimerie qui en assurait l'édition, même si ce sont deux sociétés bien distinctes.

 

Il paraît du 18 mai 1882 au 1er mai 1942 (n°6438), le plus souvent de manière bi-hebdomadaire. Les jours de parution ont quant à eux changés au fil du temps. Il faut cependant noter qu'entre Belfort et les autres communes, il peut y avoir un décalage d'une journée. Toutefois à certaines périodes, il paraît quotidiennement, par exemple du 06/08/1914 à la fin du mois de septembre 1915.

Le journal connait régulièrement la censure durant la Première Guerre mondiale. Les Archives départementales ont la chance de conserver également une collection avant son passage devant le bureau de la censure du gouverneur militaire.

 

Son format varie peu dans le temps.

Le 26 février 1921 son tirage s'élève à 13 570 exemplaires. La Frontière est alors le journal le plus important qui s'imprime à Belfort et également le plus lu dans la ville. Cette situation privilégiée s'explique par l'histoire du radicalisme local. L'essentiel des luttes politiques sous la IIIe République opposent les radicaux socialistes fortement implantés dans le milieu urbain aux représentants de la droite qui s'appuient davantage sur les campagnes.

 

D'abord situés au 7 avenue de la gare à Belfort, les bureaux de l'administration et de la rédaction sont respectivement déplacés en 1913 au 2 rue de la République et au 6 rue du Docteur Fréry à Belfort, dans les immeubles de la société « imprimerie La Frontiere ».

 

Armand Julliard, Pierre Dreyfus, Jules Buffler et Marcel Py se succèdent au poste d'administrateur gérant.

E. Bavelaër, Armand Julliard, Laurent Thiery, Frédéric Beucler et Roger Laburthe sont quant à eux les rédacteurs en chef successifs.

 

La parution de La Frontière s'achève le 1er mai 1942, suite à une mise en demeure des autorités allemandes. En effet, un courrier du Pays de Montbéliard du 28/04/1942 (99 W 255) indique que les autorités d'occupations allemandes les mettent en demeure de publier à partir du 5 mai, un journal tri-hebdomadaire intitulé Le Pays de l'Est en remplacement de La Frontière et du Pays de Montbéliard.

 

La guerre terminée, La Frontière, malgré une neutralité complète adoptée depuis juin 1940, n'est pas autorisée à reparaître car elle a continué à être publiée sous l'Occupation. Les biens de la Société d'imprimerie La Frontière sont placés brièvement sous séquestre, avec pour conseiller technique des Domaines, Marcel Py (arrêté de nomination du 04/01/1945).

La disparition de La Frontière marque la mort temporaire de la presse d'opinion et d'information éditée dans le Territoire de Belfort, puisqu'il reste seulement le bi-mensuel Le Paysan, fondé en 1902.

 

Dans sa séance du 17/01/1945 le Comité départemental de libération (CDL) du Territoire de Belfort émet un avis favorable à  la levée du séquestre et reconnait que M. Py administrateur du journal n'a jamais démérité et peut être maintenu à la tête du journal. Le  Préfet confirme cette demande de levée du séquestre dans un courrier du 21/03/1945.

 

Après guerre, le parti radical lance le 28 novembre 1944, un nouveau journal, Quand même. Une nouvelle société se forme autour de Pierre Dreyfus Schmitt pour  son exploitation. Il est tiré sur les presses de la Société d'imprimerie La Frontière alors sous séquestre.

Le premier numéro de Quand même est titré « 63e année n°1439 » ce qui indique, malgré une erreur de numéro, la volonté de faire le lien avec La Frontière. En effet le dernier numéro de La Frontière est « 61e année n°6438 ». Cette volonté est solennellement affirmée dans l'éditorial de lancement

Histoire de la conservation

Lors du dépôt des journaux par l'imprimerie La Frontière, une collection complète de La Frontière est constituée sous la cote 4 J 3a. Les doublons servent à compléter la collection départementale cotée en Pr 8 a. Cette dernière est également composée d'exemplaires donnés par la bibliothèque municipale de Belfort.

La cote 5 J jx 3a regroupe les exemplaires de La Frontière qui ont été rassemblés par la Société belfortaine d'émulation (SBE).

Modalités d'entrées

Les journaux de la société d'imprimerie La Frontière ont été déposés les 12 octobre 1962 et 5 décembre 1984 par son Président-directeur général.
Les documents classés sous la cote 5 J jx 3a font partie d'un dépôt de la société belfortaine d'émulation (SBE).

Présentation du contenu

Malgré les différentes collections conservées aux Archives départementales du Territoire de Belfort, certaines lacunes n'ont pas pu être comblées.

Mode de classement

Classement par année puis par mois.

Conditions d'accès

La collection de la Société belfortaine d'émulation est librement communicable. Les originaux du fonds de la société d'imprimerie La Frontière sont communicables sur autorisation du déposant.

Les reproductions sont librement communicables.

Conditions d'utilisation

Les registres de presse déreliés pour les besoins de la numérisation, ainsi que les numéros en ligne sur le site internet ne sont plus communicables en salle de lecture.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Presse en partie déreliée pour les besoins de la numérisation. Grand format.

Autre instrument de recherche

LE NY, J ; ROUX, Lucie ; SLOSAR, I. Répertoire numérique de la sous-série 4 J Journaux de la société « La Frontière ». 1965, 1981

Documents en relation

Archives départementales du Territoire de Belfort

6 U 190 -Fonds du Tribunal de commerce. Publicité et dépôts d'actes aux greffes. - Dossiers annexes, sociétés : actes de sociétés déposés. 1891

99 W 255 -  Préfecture. Bureau du Cabinet. Propagande, censure contrôle de l'information. Presse. Listes des titres reçus avec nombre d'exemplaires vendus (1940-1941, 1947), état des titres distribués (1943-1945), rapport sur la presse locale et leurs directeurs, fiches de renseignement, correspondance (1940-1946). 1940-1947

40 J - Fonds de l'imprimerie de la société "La Frontière". 1882-1976

66 J 7, dossier 2 - Etude Screpel. Dossier client de la société La Frontière. - Constitution de la dite société : expéditions, correspondance. 1882

Bibliographie

GREMION, Pierre. Tableau de la presse à Belfort au XXe siècle : projet d'étude. 1962. Cote D 162

L'illustration économique et financière. Numéro spécial. Page 64. Cote 99 D 13

Mots clés matières

Mots clés typologiques

Date

Entre janvier 1912 et novembre 1912

Mai 1912

Date

mai 1912