149 J - Dossiers de clients et archives personnelles de maître Schoffit, Etude Noël à Giromagny.

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

149 J 1-293

Date

1788-1956

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales du Territoire de Belfort - Production

Importance matérielle

32,8 ml

Biographie ou Histoire

L'étude, héritière du tabellionné de Giromagny, après le départ du notaire en l'an X, est vacante jusqu'à sa reconstitution en 1807. Les minutes jusqu'en 1940 sont conservées dans la sous série 2 E 9.

Cette étude a une aire d'influence géographique située au nord du département : le canton de Giromagny et dans une moindre mesure, celui de Rougemont-le-Château. Elle a pour clientèle les commerçants et industriels locaux, en plus de quelques établissements et sociétés d'Alsace et de Haute-Saône, en lien avec ces mêmes industriels.

Histoire de la conservation

Ces archives, conservées dans un grenier, ont subi en quelques décennies d'importants chocs thermiques qui ont généré une acidité importante notamment à la marge des documents les rendant ainsi très friables.

Modalités d'entrées

Don, avril 2009.

Le fonds a été déposé par maître Noël, titulaire de l'étude de Giromagny, en avril et classé puis conditionné en mai - juin 2009.

Présentation du contenu

Dates : documents rassemblés dans le cadre de l'activité du producteur entre 1880 et 1956.

Note : des pièces dans les dossiers remontent jusqu'en 1788.

Les fichiers et dossiers clients remontent à 1880 mais restent en grande partie lacunaires jusqu'en 1912. Ce n'est qu'avec maître Schoffit que le fonds semble complet. Pour mémoire, les notaires qui se succèdent sont M. Saint (1890-1896), Benoit (1896-1899) et enfin M. Touvet (1899-1912). De leurs gestions, il ne reste que quelques fichiers et dossiers.

Maître Georges Schoffit, qui exerce entre 1912 et 1939 est sans doute le plus marquant des notaires. Né à Héricourt le 6 juin 1886, il est le fils de François Xavier et de Catherine Emélie Nardin. En 1914, il épouse en l'église Saint-Maimboeuf de Montbéliard Louise Julie Maneville. Georges Schoffit décède à son domicile, faubourg de Belfort à Giromagny, le 20 janvier 1939.

Sous sa gestion, le nombre de minutes augmente ; entre 1912 et 1937 il fait plus que tripler. La grande majorité des dossiers des clients et des papiers personnels formant le présent fonds est issue de son exercice. Le fonds se compose de plus de 1000 dossiers, soit plus de 915 dossiers individuels et près de 90 dossiers d'entreprises.

- Tout d'abord, cette période de l'entre deux guerres est riche d'un point de vue historique et surtout économique. C'est le chant du cygne pour l'industrie textile locale : l'industrie cotonnière en 1932-1933 subit de plein fouet la crise venue des Etats-Unis. Pour les dynasties de grands industriels, notamment la famille Boigeol, commence un long déclin. C'est la fin de l'âge d'or du textile dans les vallées vosgiennes.

- Maître Schoffit est aussi un sportif doublé d'un membre actif de la vie associative locale. Ses engagements expliquent la présence dans ses dossiers personnels de nombreuses archives des sociétés sportives formant une page importance de l'histoire du monde des associations dans les années 20 et 30. Maître Schoffit est alors secrétaire général de l'Auto Club de la région de Belfort et de Franche-Comté, délégué de la Fédération française de boxe vers 1920-1924 et délégué du Touring Club de France. Il est membre organisateur de manifestations sportives, notamment de courses à pieds, délégué par la commission municipale des sports de Giromagny. Georges Schoffit est un des fondateurs du syndicat d'initiative de Giromagny, et pour l'anecdote, membre du comité des commerçants, formé pour se défendre du zèle d'un contrôleur des contributions directes. Citons comme documents exceptionnels, une série de photographies sur le vélodrome de Belfort, une belle affiche en couleur sur la course de taureaux organisée en 1929 dans ce même vélodrome, et des dossiers de l'automobile club concernant les courses au Ballon d'Alsace.

Maître Rulhmann achète l'étude en 1938. C'est à partir de ces années que les dossiers sont numérotés, ce qui suppose l'existence un répertoire alphabétique des clients. Ces derniers sont toujours conservés chez maître Noël. Parmi les dossiers qui se terminent pendant et après guerre, seuls sont conservés dans le présent fonds ceux qui commencent avant guerre, qui ne sont pas numérotés, et qui remontent donc à l'époque de maître Schoffit ou au tout début de la reprise de l'étude par maître Ruhlmann.

Mode de classement

L'organisation du fonds, tel qu'il a été constitué originellement est respecté : dossiers de particuliers d'une part, gros dossiers de sociétés de l'autre. Enfin, sont classé à part, les papiers personnels et d'associations.

Il n'existait aucun répertoire, mais les dossiers étaient regroupés par ordre alphabétique sur des étagères et dans des casiers. Cet ordre originel est repris.

A la fin du répertoire numérique un index permet un rapide accès aux dossiers des particuliers.

Conditions d'accès

Le fonds est communicable selon les lois en vigueur, soit au bout d'un délai de 50 ans, durée applicable aux dossiers portant sur la vie privée et aux archives de l'Enregistrement.

Conditions d'utilisation

La reproduction est permise, dans la mesure où l'état du document le permet.

Documents en relation

Minutes de l'étude de Giromagny, sous série 2 E 9.
Archives déposées de la commune de Giromagny, sous série 52 E dépôt.

Bibliographie

Association pour l'histoire et le patrimoine sous-vosgiens (A.H.P.S.V.), La Vôge, périodique sur l'histoire du pays sous-vosgien du Territoire de Belfort.

Petitzon - Girardey - Liblin, à Lepuix-Gy, constitution de société de mécanique.

Cote/Cotes extrêmes

149 J 237

Date

1925-1926