Série G - Fonds du chapitre collégial et des fabriques d'églises

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1 G 1-2 G 72

Date

1342-1810

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales du Territoire de Belfort - Production

Description physique

4,35 ml.

Origine

AVERTISSEMENT

"La série G des Archives du Territoire de Belfort comprend deux parties : la première représentant le fonds du chapitre collégial de Belfort, la seconde le fonds des fabriques paroissiales du département. Ce sont deux fonds peu considérables qui ont été versés par les Archives du Haut-Rhin en 1927 après qu'il fut décidé que le Territoire resterait un département."

Histoire de la conservation

"Le fonds du chapitre avait été classé par Hauwiller, archiviste du Haut-Rhin sous l'occupation allemande et les pièces analysées en langue allemande. Après le transfert à Belfort, en 1927, un employé à la préfecture, M. Ertzscheid, traduisit en français ces analyses et les transcrivit sur fiches. Sa traduction était insuffisante et très souvent infidèle ; M. Mansotte, sous-archiviste depuis 1946, a confié à un autre employé, M. Zimmerlin, le soin de traduire plus exactement ces analyses et de transcrire les dates.

A mon arrivée à Belfort, je pensais publier simplement le travail de mon confrère haut-rhinois et de M. Zimmerlin lorsque je m'aperçus que si, le plus souvent, les analyses étaient correctes, le classement en revanche n'était pas conforme aux règles en usage en France et en outre pouvait être amélioré. En effet, bien des pièces qui, logiquement, devaient être groupées, étaient dispersées dans plusieurs cartons et mélangées avec d'autres. J'ai essayé de pallier cet inconvénient et ai dû reprendre par conséquent la numérotation des articles. Auparavant, pour coter un document, il fallait préciser ainsi : carton 2, pièce 27, ou carton 17, pièce 253. On dira désormais pour ces mêmes documents : G 10 n° 3 et G 99.

A partir des traités de Westphalie (1648), les documents ont été rédigés en français, sauf de très rares exceptions, j'ai donc négligé de préciser chaque fois que les documents étaient écrits en cette langue. De même, je n'ai mis la mention : « papier » que pour faire la distinction avec les parchemins compris dans le même article. Lorsque aucune indication n'est faite sur le support des documents, il faut comprendre qu'ils sont rédigés sur du papier.

Durant les premières années de la dernière guerre, une employée de la préfecture de Belfort était chargée de la conservation et du classement des Archives départementales, sous le contrôle de M. Pierre Cochon de Lapparent, archiviste en chef de la Haute-Saône. Un jour de visite, celui-ci aperçut, sur le tas préparé pour le pilon, tout le fonds du chapitre qu'elle avait jugé trop ancien pour être encore utile ! Cette employée ne resta pas aux Archives et le fonds fut sauvé."
Chr. WOLFF
 

Bibliographie

E. Franck, Le moulin de Danjoutin, Bulletin de la Société belfortaine d'émulation, 1937, p. 21 à 36.


R. Fiétier, Le temporel du chapitre de Belfort au début du XVIIe siècle. D.E.S., 1957, dactylographié (déposé aux Archives départementales).


L. Humbrecht, Mémoire historique sur les hôpitaux de Belfort, Belfort, 1895. Il s'agit des hôpitaux des Poulles et de Sainte-Barbe de Belfort.


J. Joachim, La crise religieuse à Belfort pendant la Révolution. Cet ouvrage constitue tout le tome 60 du Bulletin de la Société belfortaine d'émulation, 1956-1957. Il relate la fin du chapitre Saint-Denis et le sort des différents chanoines et de l'église collégiale Saint-Christophe pendant la Révolution.

J. Liblin, Les églises de Belfort, dans Revue d'Alsace, 1880, p. 505 à 529, et 1881, p. 72 à 98, et 206 à 233.

Notes

Abréviations utilisées :

pap. : papier
parch. : parchemin
lat. : latin
all. : allemand
fr. : français
trad. : traduction
v. : vers
impr. : imprimé
ms. : manuscrit

Mots clés matières

Gestion des paroisses à la collation du chapitre. - 1. Réglementation par l’archevêque de Besançon des rapports entre le chapitre et les vicaires (1685). — 2. Lettre des officiers de Belfort à la régence d’Ensisheim concernant la supplique de Richard Laborier, chanoine de Saint-Ursanne, pour mettre un vicaire à Bavilliers (1588). — 3. Etat des redevances payées avant et après la guerre aux curés de Banvillars et de Bavilliers par leurs paroissiens (1688). — 4. Le lieutenant du Rosemont est invité à assurer au vicaire de Lachapelle-sous-Chaux son attribution annuelle de bois (1608). — 5. Contestations entre le chapitre et son vicaire à Lachapelle (1618-1624). — 6. Installation du curé Adam Richard Teuriat, de Saint-Brice, à Lachapelle (1682). — 7. Paroisse de Montbouton : refus des habitants de Beaucourt de payer la dîme de Montbouton aux châtelain et officiers de Blamont (1597). — 8. Correspondance de Vincent Vernerey, prêtre, avec Paul Mailley, curé de Montbouton (1629). — 9. Accord entre P. Mailley et ses paroissiens (1631). — 10. Correspondance de P. Mailley avec le chapitre au sujet de la dîme dudit lieu (1632). — 11. Lettre de Vernerey au prévôt du chapitre au sujet des services d’un inconnu (1631). — 12. Visite et expertise de Jehan Boillat, vouèble de Delle et de Claude Briot, chanoine de Belfort à la cure de Montbouton en vue de réparations (1592). — 13. Frais de réparations à ladite cure (1622). — 14. Lettre de J. Jacques Bonjean, curé de Delle, desservant de Montbouton, au chapitre, proposant la vente d’une rente et d’un « vergerat » afin d’acheter une cloche pour l’église (v. 1620). — 15. Reconstruction de l’église d’Essert (1779). — 16. Devis des travaux à effectuer à la tour de l’église de Bermont par Meinard Strolz (v. 1780). — 17. Fragment d’une lettre au sujet du vicaire de Valdoie (XVIIIe s.). — 18-19. Patingre, curé réfractaire de Suarce (1793). — 20. Sur la demande de François Beaujeux, maître charpentier à Bavilliers, les décimateurs de la paroisse de Buc sont invités à lui payer 608 livres pour la reconstruction et la réparation du jubé et de la sacristie de Buc (1786). — 21-24. Réparation du cloître de la collégiale. Mauvaise volonté des chanoines qui le voudraient abattre (1691-1709).

Cote/Cotes extrêmes

1 G 48

Date

1588-1793

Caractéristiques physiques

Liasse, 24 pièces.

Langue des unités documentaires

[lat., all., fr.]

Notes

Pièce 12, le vouèble est la forme francisée de l’allemand Weibel, sergent de ville.