Germinal et Tribune de l'Est

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

4 J 4a, 5 J jx 11, Pr 61

Date

Entre le 1er juin 1913 et le 09 septembre 1939

Biographie ou Histoire

Germinal est l'organe d'expression de la fédération socialiste du Territoire de Belfort. Il se revendique comme le journal de la classe ouvrière et paysanne. 
Dès le début et durant toute sa vie, il est en proie aux difficultés financières. Six mois après son lancement, il fait un premier appel au lecteur, afin de recevoir des dons. 

L'histoire de cet hebdomadaire est indissociable de celle de son rédacteur en chef Ludovic-Oscar Frossard (1889-1946), le fondateur de la section SFIO (Section Française de l'Internationale Ouvrière) du Territoire de Belfort, nommé à compter du neuvième numéro. 

En 1914, L-O Frossard fait disparaitre de l'en-tête de Germinal l'adjectif socialiste et le sigle SFIO, mettant ainsi de côté l'identité politique de son journal. Moins ouvertement socialiste, rallié à la politique gouvernementale, le journal perd une partie de son lectorat et cesse de paraître le 29 octobre 1914. Il est relancé les 15 et 21 juin 1915. 

Faute d'argent Germinal cesse une nouvelle fois de paraître le 15 avril 1916. 

Le 16 décembre 1916, le congrès régional des syndicats décide d'en faire le journal des syndicats. Cinq colonnes sont désormais consacrées aux questions syndicales. Avec cette nouvelle formule, le journal compte 600 abonnés en août et est régulièrement vendu à 5000 exemplaires. 

Devant ce succès, le journal devient un bi-hebdomadaire de 4 pages vendu les mercredi et samedi, mais il connait toujours des difficultés financières et peine à mobiliser malgré ce plus grand succès. Les interruptions de publications deviennent alors nombreuses à cause, soit de la censure, soit des difficultés financières.  

En 1921, Germinal s'inscrit nettement dans la défense du nouveau parti communiste, dont L-O Frossard est devenu le premier secrétaire général. 

Germinal est édité par l'imprimerie coopérative La Semeuse. 

Un temps installés à Bavilliers, les bureaux administratifs sont ensuite déplacés faubourg des Vosges à Belfort. 

Le 9 octobre 1926, c'est le dernier numéro de Germinal. Il disparait pour faire place à "un grand journal d'union ouvrière" (Germinal, 9 oct 1926) avec plus de moyens. Emile Géhant décide de donner au socialisme régional alors en plein essor "un organe digne de lui" (Germinal, 9 oct 1926). C'est la naissance de La Tribune de l'Est

La Tribune de l'Est est l'organe d'expression des fédérations socialistes SFIO du Doubs, de la Haute-Saône et du Territoire-de-Belfort, puis l'organe socialiste syndicaliste de l'arrondissement de Montbéliard et du Territoire-de-Belfort. 

Il parait de 1926 à 1931. Ce bi-hebdomadaire parait les mercredi et samedi et devient par la suite un hebdomadaire.

En 1931, les trois fédérations reprennent leur autonomie. La Tribune de l'Est devient alors Germinal, Le Socialiste de la Haute-Saône et La Tribune de Montbéliard et de Morteau.

A la précarité de ses finances s'ajoutent les déchirements idéologiques qui traversent alors la classe ouvrière. Le journal cesse de paraitre en 1932. Son tirage est alors estimé à 1000 exemplaires. Il refait surface en 1933 puis en 1935. En 1939, il réduit sa parution d'hebdomadaire à bi-mensuel, signe de profondes difficultés. La guerre interrompt définitivement sa parution.

Histoire de la conservation

Lors du dépôt des journaux par l'imprimerie La Frontière, une collection complète de Germinal et de La Tribune de l'Est est constituée sous la cote 4 J 4a. Les doublons de La Tribune de L'Est servent à compléter la collection départementale, cotée en Pr 61.  

La cote 5 J jx 11 regroupe les exemplaires de Germinal et de La Tribune de l'Est qui ont été rassemblés par la Société belfortaine d'émulation (SBE).

Modalités d'entrées

Les journaux de la société d'imprimerie La Frontière ont été déposés les 12 octobre 1962 et 5 décembre 1984 par son Président-directeur général. 
Les documents classés sous la cote 5 J jx 11 font partie d'un dépôt de la société belfortaine d'émulation (SBE).

Présentation du contenu

Malgré les différentes collections conservées aux Archives départementales du Territoire de Belfort, certaines lacunes n'ont pas pu être comblées.

Mode de classement

Classement par année puis par mois.

Conditions d'accès

Les collections des Archives départementales (Pr 61) et de la Société belfortaine d'émulation (5 J jx 11) sont librement communicables. Les originaux du fonds de la société d'imprimerie La Frontière sont communicables sur autorisation du déposant. 

Les reproductions sont librement communicables.

Bibliographie

GREMION, Pierre. Tableau de la presse à Belfort au XXe siècle : projet d'étude. 1962. Cote D 162 

 PEROZ, Francis. De Jaurès à Pétain : itinéraires de L.-O. Frossard. Sévenans : Université de technologie Belfort-Montbéliard. 2012. Cote B 3069 

Cote/Cotes extrêmes

PR 61

Date

1929

Importance matérielle

204 vues

Octobre 1929

Date

Octobre 1929