5 Fi - Collection de dessins, estampes, isolés, dimensions inférieures à 24 x 30 cm.

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

5 Fi 1 à [x]

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Département du Territoire de Belfort, Archives départementales.

Description physique

Dessins et estampes

Origine

Entrées par voie extraordinaire (achats, dons, legs, dépôts, dation), d'institutions privées ou de particuliers, ou d'institutions publiques par dérogation.

Modalités d'entrées

Entrées par voie extraordinaire (achat, don, legs, dépôt, dations).

Accroissements

Fonds ouvert.

Conditions d'accès

Communicable (sous réserve des restrictions liées à leur état matériel et à leur fragilité.)

Lorsque pour des raisons de préservation des documents, de recherche et/ou de valorisation, les documents ont fait l'objet d'une reproduction numérique, la consultation des images numériques est prioritaire sur l'accès aux documents originaux.

Les documents originaux sont conditionnés sous capsule de conservation en polyester et ne doivent pas en être extraits durant une consultation.

Conditions d'utilisation

Le Département du Territoire de Belfort et la direction des Archives départementales ont adopté la licence ETALAB 2.0 qui permet une réutilisation libre et gratuite des informations publiques néanmoins, certains documents sont couverts par des droits de propriété intellectuelle (Code de la propriété intelectuelle : droits d'auteur, moral et patrimonial ; droits voisins). Les Archives départementales n'ont pas été en mesure d'identifier les auteurs de tous les documents. Pour toute réutilisation de document reproduit, il est de la responsabilité de l'usager de s'assurer de son respect des droits attachés aux documents.

Paris, Barrière du Trône renversé, exécutions des religieuses carmélites de Compiègne le 17 juillet 1794.

Cote/Cotes extrêmes

5 Fi 46

Date

2e moitié du 19e siècle

Caractéristiques physiques

estampe noir et blanc.

Dimensions

f. 31 x 21,9 ; eli/trc 25,6 x 15,4 cm.

Notes

Marie-Anne Brideau (1752-1794), sœur Saint-Louis, née à Belfort en 1752, exécutée le 17 juillet 1794, avec 15 autres carmélites, à la Barrière du Trône renversé [place de l'Ile de la Réunion] . Sa dépouille repose dans une des deux fosses communes du cimetière de Picpus à Paris (coordonnées GPS : 48.844012, 2.400940). Les 16 carmélites sont béatifiées par Pie X le 17 mai 1906.

La situation des carmélites de Compiègne inspire Gertrud von Le Fort (1876-1971) pour son récit "La dernière à l'échafaud". En 1947, Georges Bernanos (1888-1948) rédige à partir du récit un scénario pour le cinéma sous le titre "Dialogue des Carmélites". Jacques Hébertot (1886-1970) réalise une adpation pour le théâtre en 1952, Francis Poulenc (1899-1963) pour l'opéra à partir de 1953 (première représentation à Milan le 26 janvier 1957). Un film cinématographique franco-italien, réalisé par Philippe Agostini et Raymond Leopold Bruckberger, "Le Dialogue des carmélites", sort en France en 1960.

Autres données descriptives

Recto, mention manuscrite au crayon : "Les carmélites montent à l'échafaud à Paris le 17 juillet 1794".

Mots clés typologiques