Série T - Enseignement général, affaires culturelles, sports

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Série T

Date

1796-1974

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales du Territoire de Belfort

Origine

Les services de la Préfecture et services déconcentrés de l'Etat

Modalités d'entrées

Versements

Présentation du contenu

La série T se divise en cinq sous-séries consacrées respectivement à l'enseignement (1 T) ; à l'imprimerie , la librairie, la presse, le dépôt légal (2 T); aux archives (3 T) ; aux affaires culturelles (4 T); aux sports (5 T).

Le cadre de classement règlementaire prévoit encore une sixième sous-série consacrée à la radiodiffusion qui est inexistante aux Archives départementales du Territoire de Belfort.

La sous-série consacrée à l'enseignement général est la plus importante.

Conditions d'accès

Fixées par les lois et règlements en vigueur.

Conditions d'utilisation

Se référer au règlement intérieur de la salle de lecture.

Cote/Cotes extrêmes

1 T

Date

1797-1974

Description physique

506 articles

Biographie ou Histoire

L'ensemble des services et établissements concourant à l'éducation sont les organismes nés au lendemain de la Révolution avec l'arrivée de Napoléon Bonaparte au pouvoir : Préfecture, Rectorat, Inspection académique, écoles normales, instances et conseils de l'éducation, établissements d'enseignement primaire et secondaire.

A partir de la Mornarchie de Juillet, l'Etat commence à s'investir dans l'enseignement et de nombreux établissements sont créés. En 1871, l'arrondissement de Belfort compte un certain nombre d'écoles et la majorité des communes dispose déjà d'une école primaire. Avec les lois Ferry votées en 1881 et 1882, l'enseignement primaire devient obligatoire, laïc et gratuit. Pour les 106 communes du département de Belfort en 1887-1888, on compte 172 écoles écoles publiques et 27 écoles privées religieuses. Les salles d'asile nées au début du 19ème siècle accueillent les enfants de moins de 6 ans, elles deviennent écoles maternelles en 1881 et sont incorporées aux écoles primaires.

A la fin du 19ème des cours complémentaires et écoles primaires supérieures sont mis en place pour prolonger l'enseignement primaire et apporter une formation pour les professions intermédiaires de l'administration, du commerce et de l'industrie.

Dès 1803, il existe un enseignement secondaire à Belfort, cet établissement devient un collège en 1808. Il faut attendre 1873 pour assister à l'ouverture du premier lycée à Belfort. Des institutions privées vont ensuite se multiplier et proposer un enseignement primaire et secondaire.

Présentation du contenu

La sous-série 1 T regroupe aux Archives départementales le fonds de la Préfecture, le fonds de l'Inspection académique et le fonds des établissements scolaires. Les documents relatifs à l'enseignement spécialisé (école agricole, école d'infirmières...) ne figurent pas dans cette sous-série.

Cote/Cotes extrêmes

1 T 330-506

Date

1846-1971

Ecoles primaires supérieure

Cote/Cotes extrêmes

1 T 422

Date

1888-1943